Musicothérapie et psychologie de la musique

Le stress et la musique

Le stress :

Le stress est un sentiment très personnel : tout le monde ne stresse pas pour les mêmes raisons et ne gère pas cet état de la même façon. En revanche, la réaction biologique à l’origine de ce malaise est similaire d’un individu à l’autre. Il s’agit d’un réflexe de notre organisme, une réponse de notre corps et de notre psychisme face à une situation imprévue ou vécue comme une agression. Quel en est le mécanisme ? Comment maîtriser son stress pour en conserver les avantages sans en subir les inconvénients ?

Le Trac  :

Le trac est un réflexe naturel par lequel notre cerveau réagit à une situation qu’il interprète comme un danger. Au cours de l’évolution, ce mécanisme destiné à la survie dans le milieu naturel a été transposé dans notre contexte contemporain, avec un stress plus psychologique, plus abstrait et plus durable, mais il est resté le même.

Notre corps répond par un enchainement de manifestations physiologiques qui sont censées nous protéger ou nous permettre de nous défendre : tremblements, transpiration des mains, vue embrouillée, bouche sèche, raideur dans les membres…Savez-vous par exemple, que la transpiration des mains nous permettait de mieux nous accrocher aux arbres lorsqu’il fallait grimper en fuyant un prédateur ? Donc, tout le monde y est exposé, même si les manifestations peuvent varier en intensité.

Exercice pour lutter contre le stress  :

La musique provoque de la joie, du bien-être. C’est un excellent stimulant pour le corps et l’esprit.

Prenez 5 minutes dans votre journée pour vous détendre au travail, chez vous ou lorsque que vous vous sentez préoccupé… en écoutant une musique de relaxation pour vous apaiser, ou une musique qui swingue pour vous redonner de l’énergie.

Et pourquoi pas quelques pas de danse au bureau !

La confiance en soi et la musique

La confiance en sois :

La confiance en soi relève d’une alchimie. Elle résulte de la combinaison de plusieurs facteurs. Il n’y a qu’une confiance en soi, mais plusieurs façons de l’atteindre. Elle est une confiance en l’autre. La confiance en soi est une confiance en ses capacités. Nous pouvons retrouver trois grands ressorts de la confiance en soi :

– la confiance en l’autre

– la confiance en ses capacités

– la confiance en la vie

Exercice pour retrouver confiance en soi  :

Apprendre la pratique musicale nous met face à face avec un enseignant obligeant la prise de parole, l’expression orale du chant, le contrôle du souffle.

Participer à un groupe de musique ou de chant travaille la confiance en soi par l’écoute des pulsations corporelles en les mettant à l’unisson.
La musique oblige à devenir acteur de sa vie, se montrer serein en public, la fierté de réussir place un sourire confiant sur un visage heureux.

Les compétences développées par l’apprentissage de la musique (et son exhibition en public) sont synonymes de reconnaissance, d’existence dans le regard des autres, de capacité à s’affirmer donc de confiance en soi.

La musique et la confiance en soi participent au contrôle des émotions envahissantes et permettent de découvrir un vrai bonheur.
Ne nous laissons pas happer par des peurs, des hésitations, des troubles et profitons de la musique pour exprimer nos compétences, nos certitudes acteur de la confiance en soi

Le cerveau et la musique

Le cerveaux :

Le cerveau est le centre du système nerveux, capable d’intégrer les informations, de contrôler la motricité et d’assurer les fonctions cognitives

Bienfait de la musique sur le cerveaux :

la créativité musicale est l’une des fonctions fondamentales du cerveau, au même titre que le langage et la logique mathématique.

 

Sur le plan intellectuel

Sur le plan intellectuel On soulève un lien entre l’apprentissage de la musique, des mathématiques et des langues. Ainsi, dans un communiqué diffusé par la Société pour la promotion de la science et de la technologie, on souligne que « Des disciplines telles que la physique, la biologie, l’ethnologie, la linguistique, la neurologie ou encore l’informatique peuvent être abordées par le biais de la musique, une porte d’entrée particulièrement attrayante pour les adolescents qui sont peu ou pas attirés par les sciences.». L’auto-discipline acquise lors de l’apprentissage d’un instrument de musique agit sur le taux de réussite d’un élève.

On remarque également que la musique contribue au développement du cerveau puisqu’elle intervient dans l’interaction entre les deux hémisphères. Le document Le cerveau et les arts, que vous retrouverez en Annexe I souligne non seulement les bienfaits de l’enseignement des arts mais aborde, par un abrégé, l’impact de la musique sur le physique et l’intellect et des bénéfices procurés par la musique sur des sujets de différents niveaux. Guy Lefrançois, membre de l’AMEQ abonde dans le même sens en soulignant que la musique est «la synthèse des sciences et de l’émotion, d’autres avantages remarquables sont à souligner puisqu’ils ont un impact direct sur la réussite scolaire :

• Amélioration de la confiance et de l’estime de soi ;

• Amélioration de la concentration ;

• Meilleure appréciation des manifestations artistiques ;

• Développement de la capacité d’adaptation dans un groupe.»

 

Parmi les motifs positifs quant à la présence de la musique dans la formation académique on recense également le fait que « Les comptines et les chansons aident l’enfant à se développer dans son langage, ses capacités d’attention, son sens rythmique. Avec les chants mimés, on apprend à connaître son corps, on fait de la motricité, de l’expression dramatique. (…) Et il développe par la même occasion, la mémoire.»

Sur le plan personnel

La musique contribue fortement au développement de la personnalité, d’un équilibre entre l’intellect (apprentissage d’un instrument, persévérance, etc.) et les émotions (expression, sensibilité). Des études démontrent que l’esprit scientifique intervient quant à l’appréhension de l’univers et que les qualités artistiques vont justement permettre de donner un sens à cet univers.

La musique permet à l’élève qui doit se présenter publiquement lors de concerts de classes, de fin d’année ou autres, de développer un contrôle de ses émotions (sensibilité, nervosité, paralysie), une confiance en lui, une assurance, une habileté à communiquer, à s’exprimer grâce à la pratique d’une discipline artistique.

Sur le plan affectif

La musique permet aux jeunes de s’exprimer, particulièrement à certaines étapes de leur développement pendant lesquelles ils peuvent vivre des difficultés de communication. Les documents joints en Annexe I font état à plusieurs reprises du lien entre la musique et les émotions.

Sur le plan physique

Sur le plan physique

La musique permet la prise de conscience du corps et de la respiration ; Le développement d’une meilleure posture : Le développement d’habilités motrices fines : le jeune entraîne son corps, lors de l’apprentissage d’un instrument, à l’indépendance des mains, des doigts. Il faut voir aussi, comment la musique agit sur le cerveau

Sur le plan culturel

La musique permet de découvrir d’autres univers musicaux, donc d’autres cultures et par le fait même, elle permet une ouverture sur le monde. Elle permet également l’apprentissage de notions historiques (les différents styles, différents courants, époques, etc.). Les connaissances acquises permettent aux jeunes de développer également l’écoute et l’aspect critique lors de l’audition de spectacles, par exemple.

Pourquoi prendre des cours de musique?

La musique adoucit les maths

Coment le cerveaux entend la musique?

Facebook
YOUTUBE
LINKEDIN
INSTAGRAM